Cape Breton's Magazine

> Issue 9 > Page 30 - 3 Acadians on Ice

Page 30 - 3 Acadians on Ice

Published by Ronald Caplan on 1974/10/1 (996 reads)
 

pour la repas et' cherche cette fois-ci pour toute la famine, Le lendemain matin on se leve vers les sept heures tr'es bien reposes, Apres avoir dejeune, vers huit heures on quitte la''tite maison en les remerciant beaucoup de 1'hospitality qu'ils nous avaient donne. On ne pouvait en faire plus car on avait pas d'argent dans nos poches pour les r'compenser de ce qu'ils avaient fait pour nous. On leurs a dit bien sincerement que si quelquefois ils venaient a Cheticamp, cest-a-dire au Havre de L'est, de s'informer pour nous et qu'on ferait son possible pour tempigner notre reconnaissance. On avait pas de Telephone ni Telegraph alors pour laisser savoir a nos parents de notre sauvetage et ils nous croyaient bien perdus. Mnsi nous avons ete oblig' de prendre notre route vers I'est, vers Aspy'Bay pour prendre notre route revenir a no? tre foyer paternel. On a marcher a peu pres un mille et nous Etions au Cap Saint Laurent, Arriv' la, nous avons consider/ le langer que nous avions couru. Si nous a- vions depasse le Cap Saint Laurent sur les glaces, il n'y avait aucun espoir de sau? vetage car les glaces une fois depassee le Cap, se dispersent, un morceau ici et un morceau lit et il n'y a plus de terre pour les arr'ter, • Hyacinthe Chiasson 4 f 4 ' "Ss:'iii' ' Paul V, Boudreau, brother of Placide. and Paul's daughter, Madame Elizabeth Muise, Supplement by Paul V, Boudreau, brother of Placide Boudreau: En mettant les pieds a terre, la premiere chose fut de jeter les batons au large avec promesse de ne plus jamais retourner sur les glaces. lis dormirent jusqu'au lendemain et Polite LeFort qui avait gele les pieds fut oblige de prendre un gele les pieds fut oblige de pren? dre un guide avec un cheval pour le remener au Cap Rouge, La Michel McKinnon vint a- vertir a Petit Etang et Eucisse Chiasson arriva chez mon pere, Venant Boudreau a 11 heures en nuit avertir les parents qu'ils Etaient sauvez, Toute la famille se leva pour faire la priere car mon pere, Venant Boudreau, • tait le pere de Placide Bou? dreau, m des descape, Le Pere Giroir, Cure de la Paroisse, qui avals toujours prier Saint Joseph durant leurs naufrage, fut aussi averti, et quand il su la nouvelle, sortant du lit, il le? va les bras au Ciel en criant: Bon Saint JosephI Vous m'avez exaucer. Two Stores to Serve You BLUE STAR TRADERS 204 Commercial Street 350 Purvis Street Cape Breton's Magazine/30 Francis Bookstore 133 Main Street Sydney Mines
Cape Breton's Magazine
  View this article in PDF format Print article



Adobe Acrobat Reader is required to the PDF version of this content. Click here to download and install the Acrobat plugin
Acrobat Reader Download