Cape Breton's Magazine

> Issue 61 > Page 31 - L'enfant a la bonne compagnie "The Boy Who Was Good Company"

Page 31 - L'enfant a la bonne compagnie "The Boy Who Was Good Company"

Published by Ronald Caplan on 1992/8/1 (1109 reads)
 

Uenfant a la bonne compagnie "The Boy Who Was Good Company" Told in Acadian French by Marcellin Hache, as collected by Pere Anselme Chiasson, and then retold in English by Rosie Aucoin Grace Mgircgllin Hache: L'enfant a la bonne compagnie--ga c''tait un roa et une reine qu'i' y avait huit ans qu'i' etiont ma- ri's, p'is i' aviont pas d'enfants. Ah! oui, mais b'e'tot, sa femme a eu une p'tite fille. Quand qu'alle a eu trois mois, le roa a dit k la reine, "Comment t'aim'rais que j'irions prend'e une 'ride' avec un cabarouet avec un j'val, k filer la ri? viere, la monter." "Ah!" la reine dit, "j'aim'rais 5a." Bi'n les v'l' partis. Mais quand qu'il' avont 'te un bon boute k filer la riviere, il' entendiont un enfant brailler, mais c'etait un tout p'tit-bebi. Mais tout d'un coup, il' avont vu v'nir une p'tite boite au courant d' la riviere qui s'en v'nait k la cote. Le roa a dit k sa femme, "J' crois qu' c'est dans la boite que ga huche." Le roS a descendu, il a 't' ramasser la p'tite boite, rouv'e la p'tite boite, un p'tit gargon. I' jugirent qu'il avait a peu pres trois mois. Mais i' dirent. 'A'' .'sx AL PACE President, Sydco Fuels Ltd. Celebrating our 10th Anniversary 1982-1992 SYDCO >' 'y m ''fl'P''r PETROCAN ADA? ENERGY FUELS 38 Lewis Drive Sydney River 539-6444 Left: Marcellin Hach', Cheticamp; above: Pere Anselme Chiasson "C'est cu'que (quelque) bonne a rien qu' a eu un enfant, p'is pour s'en d'barrasser a' voulait 1' f're neyer." Mais il avait pas encore pris d'eau. II a dit k la reine, "Quoi c' que j'allons faire?" Bi'n alle a dit, "Si tu veux dire comme moa, j'allons 1'am'ner a nout'e chateau et j'allons 1'61'ver, ga f'ra une compagnie a nout'e 'tite fille pour aller k I'ecole ensemb'e." "Mais," il a dit, "comment j'allons 1'app'ler?" "Bi'n j'allons 1'app'ler l'enfant a la [boune compagnie." FURNACE OIL • STOVE OIL • DIESEL • GAS * LUBRICANTS Bi'n c'est bien. Quand qu'il' avont 'te grands assez pour aller k I'ecole en? semb 'e tous les deux, il' alliont a I'ecole bras d'sous et bras d'sus, p'is i' s'en r'veniont bras d'sus et bras d'sous. Mais quand qu'il' avont 'te rendus a I'age de quinze a seize ans, i's ont profite tous les deux, le roS a dit k la reine, "Sais-tu quoi c' qui va nous arriver?" I' dit, "L'enfant k la bonne compagnie qu' j'avons trouv' k la cote la, dans la riviere," i' dit, "quand i' s'ront vieux assez pour se mett'e ensemb'e, i' allont s' marier, p'is ga s'ra pas un honneur pour nous aut'es, le roa et la reine, mariee avec 't-e'e bi'n un p'tit batard que j'avons trouv6 dans la riviere." I' dit. "Faut 1' faire mourir." "Bi'n," la reine dit. "c'est point mon enfant, fais-en c' que tu voudras." Le lend'amin matin, il a dit k sa p'tite fille: il a dit. "Tu diras au
Cape Breton's Magazine
  View this article in PDF format Print article



Adobe Acrobat Reader is required to the PDF version of this content. Click here to download and install the Acrobat plugin
Acrobat Reader Download